FAQ

FAQ

Si ma société

  • Vend, importe, produit des générateurs d’aérosols,
  • Fournit à l’industrie des générateurs d’aérosols des matières premières, des composants de packaging ou des services
  • Est d’une autre manière intéressée à la pérennité de cette activité

Elle a sa place au sein de l’association qui représente cette industrie.
Le lien vers la procédure d’adhésion est sur la page d’accueil.

Oui, les aérosols sont, depuis 1975, strictement règlementés par la directive européenne 75/324/CEE et ses adaptations, ainsi que par les réglementations transport de tous les modes (terre, air, mer, rail). Les aérosols sont donc des objets courants sous pression parfaitement sûrs. Il faut cependant lire leurs précautions d’emploi imprimées sur chaque emballage.

Oui : les aérosols n’utilisent que des gaz à faible impact sur l’environnement. Leur emballage métallique est indéfiniment recyclable. Enfin, la praticité des aérosols permet l’application du produit actif sans gaspillage.

Non, c’est interdit. Il serait impossible d’en garantir la sécurité.

Les CFC, accusés de causer le trou dans la couche d’ozone sont interdits dans tous les aérosols depuis 25 ans. Ce logo ne doit plus être apposé.

Oui, de façon très stricte, par la directive aérosol et par une rubrique ICPE. Par exemple les aérosols sont les seuls produits grand public qui doivent, c’est la loi, être testés individuellement pour vérifier leur sécurité. Leur remplissage est fixé par un standard volontaire, le standard FEA 422.

Absolument pour les générateurs d’aérosols en métal. Ils sont faits d’acier ou d’aluminium, matériaux recyclables à l’infini. Après usage, les générateurs d’aérosols qui ont contenu un produit chimique DDS doivent être ramené en déchetterie. Mais tous les autres générateurs d’aérosols usagés doivent être placés dans la poubelle des emballages ménagers, avec leurs capots ou diffuseurs. C’est la garantie qu’ils seront collectés, triés et que le métal sera recyclés. En France chaque année il est possible de fabriquer deux tours Eiffel en acier ou 21 Airbus A380 en aluminium avec tous les générateurs d’aérosols en métal consommés.

Oui, car ils sont recyclables. Ce logo et ses explications doivent être de préférence placés sur le produit mais ils peuvent se trouver sur un dépliant ou sur le site Internet du vendeur.

Bien que l’e-commerce le nécessite souvent, il est aujourd’hui interdit d’expédier des aérosols par la Poste. Le CFA milite pour que cette interdiction soit levée : des instructions pour assurer la sécurité de leur expédition seraient plus sûres qu’une interdiction parfois non respectée.

Les emballages DDS se caractérisent par le produit qu’ils ont contenu : produits chimiques potentiellement nocif pour l’environnement ou le personnel des sites de traitement. Si un aérosol, comme tout autre emballage, a contenu un tel produit, il est « DDS ». La liste de produits concernés est affichée dans les déchetteries.